Skip to content

Les Grandes erreurs du marketing (13) : la traduction audacieuse

Comme je suis un être pur qui milite en faveur de toutes les ONG au monde, je suis bien évidemment contre le trou dans la couche d’ozone, contre la déforestation de l’Amazonie, contre la malnutrition (en Afrique exclusivement), contre le travail des enfants, contre la disparition des grands pandas de Chine et, par extension (cherchez pas), contre la malbouffe.

Conclusion : moi au MacDonald’s ? Et pourquoi pas violer un chaton mort avec des vers qui sortent du museau ? (Je trouve cette image très forte au petit déjeuner.)

Tout le monde n’a pas mon humanisme et j’ai même des amis qui vont manger dans des fast-foods de la porte de Champerret. On ne m’y prendra pas.

Bref.

En ce moment, chez MacDo (putain, vous ne pouvez pas imaginer comme ça me file faim de parler de ça à 6 heures du matin), il y a (ça ouvre à quelle heure le MacDo ?) une opération (il y en a un à Denfert, c’est à dix minutes) promotionnelle (on peut y aller en slip ?) pour gagner des cadeaux (je vais prendre trois MacDeluxe) et notamment des trucs gratuits (et des nuggets) comme des hamburgers ou une grande boisson (c’est bon, ça, les nuggets) dans le cadre de l’achat (ou le KFC ?) d’un double menu géant (un bucket ?).

Donc, c’est une carte à gratter qui ressemble à ça (photos © krstv qui m’a envoyé ce scoop) :

mdo_1.jpg

« Monopoly Reload » lit-on. Vous le savez, en France, on n’a pas le droit depuis au moins Toubon et peut-être même avant, d’écrire en langue étrangère dans un message publicitaire sans astérisquer (quoi ? tu connais pas ? c’est le verbe dérivé du nom, c’est très commun, merde, sors de devant ton ordi !) le vocable exotique pour le traduire en bon français bien de chez nous. C’est ce qui fait que les pubs pour Eurodisney pour un public touristique sont bardés de renvois hexagonaux en bas de page.

Chez MacDo, on se plie à cette obligation de bonne grâce. Société internationale de 400 000 employés à travers le monde (sans compter probablement les franchises), la firme sous-traite sa com à The Marketing Store qui « ne vise pas des consommateurs » mais qui « est inspiré par eux ». Et l’inspiration a été (très) grande pour traduire « reload » :

mac2.jpg

« Reload » est devenu « re-booster ». Non seulement, la traduction n’est pas bonne, mais en plus, ils utilisent un autre mot anglais(*).

C’eut été drôle, mais The Marketing Store n’est pas connue pour son humour, qu’un autre astérisque nous renvoie vers une autre traduction, genre « Re-booster = re-increase » et ainsi de suite.

Notons que sur le site US de McDonald’s, la promo, c’est : « Monopoly is back! and the odds are better than ever ». Aucune mention de « reload » nulle part. Acclamons donc le Dieu du marketing capable de tels miracles d’approximation.

Bon, et il est sont où mes burgers ?

PS : En rédigeant cet article et pour des raisons complètement stupides, j’en suis venu à vérifier les infos trouvées et j’ai découvert que MacDonald’s a son siège social « 1 McDonald’s Plaza » dans l’Illinois (salut Sufjan). Dingue, non ? Je ne résiste pas à vous montrer le bâtiment principal qui me fait rêver :

gmap.jpg

(*) Certes, je concède que « booster » est dans le Robert depuis longtemps mais avec les définitions : « synchrotron injecteur d’un accélérateur de particules », « Propulseur externe auxiliaire destiné à accentuer la poussée des engins spatiaux » et « amplificateur accroissant la puissance d’un autoradio » avec pour chaque définition une recommandation officielle en français.

Published inCours de marketing

11 Comments

  1. dpc dpc

    Ah mais c’est fort intéressant ça dis donc, quel adresse lexicale de leur part, dis donc.

    Avant de commenter je suis allé voir l’étymologie de boost [http://dictionary.reference.com/browse/boost] et figure-toi que c’est une reprise de l’écossais boose, lui-même déformation de pouss, qui, signifiant push, vient donc du français. On tient l’argument que brandira sans hésiter l’avocat de la grosse boîte lors du procès. Ces multi-nationales sont des monstres sans cœur.

    Après pour ce qui est de booster dans le dico, ça illustre la nécessité de franciser l’orthographe des mots qu’on importe, comme on le faisait avant [paquebot, redingote, etc.] pour que nos aînés puissent comprendre les jeunes quand ils parlent. C’est très important la compréhension inter-générationnelle, maintenant que les stagiaires de 16 ans auront des tuteurs de stage de 75. Perso je vais beaucoup mieux depuis que j’écoute Arcaïve en bouffant un beurgueur au Seubouet [c’est une fiction évidemment, ils ne vendent que des sandouiches au Seubouet].

    Et après pour ce qui est de Grosse Boîte Street pour nommer la rue dans laquelle on trouve Grosse Boîte, c’est assez courant. Marrant mais courant. Mais marrant hein, attention.

  2. dpc dpc

    Rhâ j’avais pas vu les majuscules aux mois sur le ticket. Qu’ils brûlent en enfer, ces chiens d’impérialistes !

  3. Tu crois que leur message subliminal (!) c’est « Fuck la loi Toubon » ?

  4. Floflo Floflo

    Lol*
    *ptdr

  5. MacDo, en français, ça se dit :

    Beuuuuurrrkkk !!

    😮

  6. Calypso Calypso

    Oh non je suis déçue !
    J’espérais au moins un grand « M » jaune sur le bâtiment ! Des couleurs rouge et jaune, un grand clown et ses copains non identifiés, je sais pas un truc qui indique que l’on est bien chez McDo (en dehors du nom de la rue, évidement).
    Ce bâtiment est triste! Je ne verrais plus jamais Mc Donald’s comme avant…

  7. De voir ce bâtiment, ça me fait comme quand j’ai réalisé que le Père Noël c’était la Visa Premier de mon père.
    (Je te soutiens évidemment dans ta lutte contre la disparition des grands pandas, si tu veux faire un don : http://www.wwf.fr/donations-legs)

  8. Gertrude Gertrude

    Nan pi bon, si on veut VRAIMENT chercher la meyrde, « Monopoly Reload » devrait être traduit par « Monopoly re-boosté » et non pas par son infinitif.

    Et une couche participe-passé de plus pour le monsieur, une !

  9. maud maud

    as-tu, dans le même style, pu apprécier les sublimes 4×3 de Orange ? pokez, taggez, likez* = *pokez, marquez, appréciez
    le potentiel marketing de l’astérisque / marketteux 1 – Molière 0
    tout ça me rappelle confusément toutes ces années à traduire des jeux vidéo pour boutonneux « Avec Tony Hawk pro skater place nollie, grind le caniche et marque un max de points ! »

  10. Je suis d' »avis qu’ils ont voulu faire un clin d’oeil à Matrix Reloaded et un envoyer un LOL à Jacques Toubon pour sa coupe de cheveux.

Dites-moi tout...